Quelle indemnisation après un accident ?

Quand un accident se produit avec blessure à la clé, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte pour déterminer l’indemnisation à laquelle aura éventuellement droit la victime. S’agit-il d’un accident de travail ou d’un accident domestique ? Quelqu’un est-il directement ou indirectement responsable ? La victime est-elle ce qu’on appelle un « usager faible » ? Tous ces éléments peuvent avoir une incidence lorsqu'il s'agit de déterminer quelles assurances interviennent et dans quel ordre.

Pour aider les victimes d’accidents et leurs proches à s’y retrouver, Assuralia a élaboré un module en ligne. En répondant à quelques questions, vous saurez comment vos dommages corporels seront indemnisés et à quelles assurances vous pouvez avoir recours.

Etes-vous vous-mêmes blessé ou s’agit-il d’un proche décédé ?

Etiez-vous en train de travailler ou sur le chemin du travail ?

S’agissait-il d’un accident de la circulation ?

Telles sont les premières questions qui vous seront posées par le module dans lequel vous naviguerez selon un système d’arborescence avec, à chaque fois, les réponses appropriées.

Pour accéder à ce module, cliquez ici.

Qu’entend-on par « dommages corporels » ?

Les dommages corporels ne sont pas les blessures encourues dans l’accident, mais tous les dommages qui en résultent :

  • frais médicaux : factures des médecins et de l'hôpital, revalidation, médicaments... ;
  • aide de tiers : une prothèse, une chaise roulante ou d'autres dispositifs médicaux, une aide à la mobilité ou des aménagements à l'habitation… ;
  • perte de salaire : si vous avez une incapacité de travail temporaire ou permanente ;
  • préjudice ménager : intervention d'une aide ménagère vous n'êtes plus en mesure de les effectuer vous-même ;
  • préjudice moral : indemnisation pour la souffrance que vous éprouvez ou avez éprouvée sur le plan psychique et physique en raison de l'accident ;
  • préjudice esthétique : indemnisation en cas de cicatrices ou de mutilation ; etc..

Comment les indemnités seront-elles calculées ?

Si vous n’êtes pas responsable de l’accident ou si vous êtes un usager faible, vous avez droit à une indemnisation complète de vos dommages. La réparation portera sur la perte financière découlant de votre incapacité de travail temporaire ou permanente ou de l'aide de tiers dont vous avez besoin et, d'autre part, sur les frais médicaux imputables à l'accident.

Pour les dommages corporels graves, il est souvent difficile de dire dès le départ à combien l'indemnisation doit s'élever. Vous serez examiné par un médecin-conseil de l'assureur, qui pourra déterminer l’indemnisation sur base de ses constatations. Bien entendu, des recours sont possibles si vous n’êtes pas d’accord avec sa proposition.

Si vous êtes vous-même responsable de vos dommages, vous n’aurez d’autre choix que de faire intervenir vos propres assurances. C’est ici que peuvent entrer en jeu l’assurance hospitalisation, l’assurance individuelle accidents, l’assurance revenu garanti, l’assurance conducteur ou une assurance vie, notamment. Contactez-nous pour en savoir plus.