Quelle assurance incendie pour les colocataires ?

Vous louez un logement à plusieurs ? Il est important que vous soyez bien protégés contre tous les dommages susceptibles d’être causés à l'habitation par un incendie, un dégât des eaux, une catastrophe naturelle, un bris de vitres... Sans oublier les éventuels dommages causés à des tiers, par exemple aux voisins. Car si un accident se produit, tous les colocataires sont responsables solidairement.

La souscription d’une assurance incendie n’est pas une obligation légale mais elle est vivement recommandée. Elle couvre la responsabilité locative du ou des locataires en cas d’incendie, de dégât des eaux et de catastrophe naturelle. Pour les colocataires, il existe trois possibilités :

1. Souscrire un seul contrat pour tous les colocataires Les colocataires désignent l’un d’eux qui souscrit la police d’assurance, laquelle mentionne les noms de chaque colocataire assuré et contient une clause qui permet au preneur d’agir en leur nom. Cela permet à la compagnie d’avoir un seul interlocuteur et aux colocataires d’avoir un seul assureur. Cette formule permet de couvrir également le mobilier de tous les locataires. Si un colocataire quitte le logement ou est remplacé par un autre, il faut en informer l’assureur mais cela ne change rien au contrat. En revanche, si c’est le preneur qui s’en va, il faudra résilier le contrat et en signer un nouveau.

2. Chaque colocataire souscrit une assurance incendie individuellement Cette solution est plus flexible mais elle se heurte à la question des parties communes de l’immeuble en colocation. Celles-ci devront soit être assurées dans chaque contrat, soit dans celui de l’un des colocataires seul, soit encore par une police d’assurance distincte avec un preneur et plusieurs assurés.

3. Le bailleur assure l’immeuble avec abandon de recours contre les colocataires Une troisième solution de plus en plus courante consiste à s’entendre avec le bailleur pour qu’il couvre lui-même l’immeuble en insérant dans son contrat une clause d’abandon de recours contre les occupants – quitte à répercuter le coût de cette assurance dans les loyers. La responsabilité des colocataires est alors couverte en cas de sinistre pour tout ce qui concerne le bâtiment et les tiers. A charge pour eux de souscrire une ou plusieurs assurances individuelles afin de couvrir le contenu contre l’incendie, le dégât des eaux mais aussi le vol.

Bon à savoir : si le colocataire est un étudiant en kot qui reste domicilié chez ses parents, sa responsabilité locative pourra être couverte par leur assurance incendie en cas de dégâts occasionnés au kot (incendie, dégâts des eaux, etc.). C’est un point à vérifier avec votre assureur. (1)Centre permanent pour la citoyenneté et la participation .